Chauffe-eau thermodynamique, fonctionnement, modèles et avantages

 Descriptif du Chauffe-eau Thermodynamique (CET)

Comment ça fonctionne ?

Le chauffe-eau thermodynamique est alimenté électriquement comme une pompe à chaleur. Il prélève l’énergie contenue dans l’air et l’utilise pour réchauffer l’eau contenue dans l’appareil. L’énergie consommée sert à faire fonctionner le système.
Le ballon se comporte comme un chauffe-eau traditionnel.

Températures de fonctionnement

Le chauffe-eau thermodynamique vous garantit un grand confort en eau chaude, quelle que soit la température de l’air utilisé. Il fonctionne avec de l’air jusqu’à -15°C et +42°C, donc même en hiver. En cas de température <-15°, l’appoint électrique ou hydraulique intégré dans le ballon prendra le relais. Vous ne manquerez jamais d’eau chaude !

Coefficient de performance (COP)

Le coefficient de performance correspond à la quantité d’énergie produite avec une unité d’énergie consommée pour l’appareil ainsi un COP de 3,35 permet ainsi de produire 3,35kW avec seulement 1kW utilisé.

Principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur :

Les principaux éléments du CET sont :

  • Cuve émaillée : cuve en acier vitrifiée (recouverte d’une couche d’émail), afin d’assurer une protection contre la corrosion de l’acier.
  • Isolation en mousse sans CFC, destinée à maintenir la température de l’eau stockée à l’intérieur du chauffe-eau. Se mesure par la consommation d’entretien en kW/24h.
  • Le condenseur qui transfère la chaleur produite par la pompe à chaleur vers l’eau du chauffe-eau.
  • Résistance électrique d’appoint (stéatite ou blindée) destinée à suppléer la pompe à chaleur quand l’air ambiant ou extérieur est trop froid pour assurer son fonctionnement (<5°C pour CET sur air ambiant ; <-5°C pour CET sur air extérieur).
  • L’anode assure une protection permanente contre la corrosion de la cuve en acier émaillée. Il existe trois types d’anode :
  1. L’anode en magnésium, dite « sacrificielle » : le magnésium va migrer vers les microporosités du revêtement émaillé de la cuve, empêchant ainsi la corrosion. Cette anode se consume, et devra donc être contrôlée, et, le cas échéant, remplacée en fonction de la qualité des eaux de la région.
  2. L’anode ACI (Anode à Courant Imposé) en titane. Un courant faible est maintenu entre la surface intérieure émaillée du chauffe-eau et l’anode en titane indestructible afin de s’opposer aux courants de corrosion générés par la conductivité de l’eau.
  3. L’anode ACI hybride, composée d’une anode ACI en titane, enrobée de magnésium. La combinaison des deux systèmes permet une optimisation de la protection de la cuve émaillée, ainsi qu’une protection lors des coupures de courant. Le dépôt protecteur de magnésium sur les zones critiques de l’émail sera maintenu dans le temps par le courant imposé de 500 mA diffusé par l’anode en titane.
  • Le thermostat sert à régler la température souhaitée de l’eau, entre 50° et 65°C. Il agit sur la pompe à chaleur, et déclenche, en cas de besoin, la résistance électrique d’appoint. Le bloc thermostat est également équipé d’un « coupe circuit thermique » destiné à empêcher toute surchauffe du chauffe-eau en cas de dysfonctionnement du thermostat
  • Raccord isolant diélectrique : monté directement sur la sortie Eau chaude du chauffe-eau, il évite l’effet galvanique engendré par deux métaux différents, empêchant ainsi la corrosion du raccordement.
  • Groupe de sécurité : il est monté obligatoirement sur l’arrivée d’eau froide du chauffe-eau et remplit 5 fonctions :
    • Protéger le chauffe-eau à accumulation contre les excès de pression du réseau
    • Isoler le chauffe-eau du réseau du circuit d’alimentation d’eau froide
    • Interdire le retour d’eau chaude dans l’alimentation d’eau froide
    • Vidanger le chauffe-eau en cas d’intervention sur le chauffe-eau
    • Assurer en permanence l’évacuation du surplus d’eau générée par la dilation due à l’élévation de température de l’eau à l’intérieur du chauffe-eau, afin de ne pas accroître la pression dans le réseau d’eau chaude, évitant ainsi d’éventuelles fuites.

Le groupe de sécurité doit être contrôlé et la vidange actionnée au minimum une fois par mois afin d’éliminer les éventuels dépôts de calcaire. Solution : adoucisseur BWT. Celui-ci doit être réglé de telle sorte que la dureté de l’eau soit inférieure à 15°f.

Les différents modèles de Chauffe-eau Thermodynamique.

Sur air ambiant uniquement, avec appoint électrique

Destiné uniquement à la rénovation, il utilise de l’énergie 100% renouvelable, à partir de l’air ambiant qui ne doit pas être <5°C. L’air est aspiré par la pompe à chaleur, et rejeté directement, dans le local. S’installe dans une pièce non chauffée, type cave/sous-sol ou garage, d’au moins 20m3 de volume disponible (hors encombrants) et d’au moins 2,10 m de hauteur sous plafond.  Assainit et assèche la pièce (jusqu’à 6L de condensats par jour). Résistance électrique d’appoint.
                  

Sur air extérieur (gainage), avec appoint électrique

Destiné à fonctionner sur l’air extérieur, aspiration et rejet de l’air par gaines (attention à la longueur de gainage recommandée par le fabricant). Il utilise une énergie 100% renouvelable, fonctionne jusqu’à une température extérieure >-5°C. S’installe dans une pièce éventuellement chauffée d’au moins 2,30m de hauteur sous plafond, genre buanderie, cellier, cuisine ou salle de bains.  Résistance électrique d’appoint. 

Les avantages du chauffe eau thermodynamique :

les économies d’énergies

Le remplacement de votre ancien chauffe-eau électrique par un thermodynamique vous permettra de réaliser des économies substantielles sur votre facture d’eau chaude habituelle. En fonction du coefficient de performance (COP) propre à chaque appareil, vous pourrez compter sur des économies de 65% jusqu’à 85%.

Une solution écologique

Le ballon thermodynamique utilise l’air, une énergie renouvelable, gratuite et inépuisable pour chauffer l’eau. Il limite donc l’utilisation d’énergies fossiles et émet beaucoup moins de gaz à effet de serre qu’un chauffe-eau classique. Tout cela en fait une solution particulièrement écologique pour le chauffage de votre eau sanitaire!

Eligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Un crédit d’impôt est une somme que vous pourrez déduire de votre impôt sur le revenu. Si le montant du crédit d’impôt est supérieur à votre impôt, la différence vous sera remboursée par le Trésor Public.
Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil éligible au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). Ainsi, si vous en acquérez un pour votre résidence principale achevée depuis plus de 2 ans, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% sur le matériel. Cela vous permet ainsi d’économiser sur votre investissement initial, et donc de l’amortir encore plus.

Laisser un commentaire

Partagez votre avis, faîtes part de vos astuces et conseils.