Tout ce que vous devez savoir pour avoir de l'eau chaude adoucie

Vous trouverez toutes les explications sur le fonctionnement des modèles et toutes les informations nécessaires pour faire votre choix, technologies, capacité et explications sur les avantages fiscaux liés à certains produits


Descriptif du chauffe-eau electrique :

Comment ça fonctionne ?

Le chauffe-eau électrique est aussi appelé : cumulus, ballon d’eau chaude, ballon d’eau chaude électrique ou chauffe-eau électrique à accumulation, il est constitué :

  • Cuve émaillée : cuve en acier vitrifiée (recouverte d’une couche d’émail), afin d’assurer une protection contre la corrosion de l’acier
  • Isolation en mousse sans CFC, destinée à maintenir la température de l’eau stockée à l’intérieur du chauffe-eau. Se mesure par la consommation d’entretien en kW/24h.
  • Résistance électrique destinée à assurer la chauffe de l’eau. Il existe deux types de résistance :
    1. Résistance blindée : un élément chauffant est immergée à l’intérieur du chauffe-eau, au contact de l’eau. L’inconvénient de ce type de résistance est sa sensibilité aux eaux calcaires et/ou agressives, pouvant influer négativement sur la durée de vie du chauffe-eau. Les modèles de chauffe-eau à résistance blindée ne peuvent être équipés que d’une anode en magnésium
    2. Résistance stéatite : un élément chauffant en céramique (stéatite) est monté à l’intérieur d’un fourreau émaillé, sans contact direct avec l’eau, et donc accessible sans vidange du chauffe-eau. Elle permet une excellente répartition de la chaleur, et évite en partie la formation de tartre.



L’anode assure une protection permanente contre la corrosion de la cuve en acier émaillée. Il existe trois types d’anode :
  1. L’anode en magnésium, dite « sacrificielle » : le magnésium va migrer vers les microporosités du revêtement émaillé de la cuve, empêchant ainsi la corrosion. Cette anode se consume, et devra donc être remplacée en fonction de la qualité des eaux de la région, tous les 3 à 5 ans en général.
  2. L’anode ACI (Anode à Courant Imposé) en titane. Un courant faible est maintenu entre la surface intérieure émaillée du chauffe-eau et l’anode en titane indestructible afin de s’opposer aux courants de corrosion générés par la conductivité de l’eau. Un accumulateur électrique correctement dimensionné assure le maintien du courant de l’ACI durant les « heures pleines » en cas de fonctionnement en « heures creuses ». Déconseillée pour les installations non alimentées en permanence en courant électrique.
  3. L’anode ACI hybride, composée d’une anode ACI en titane, enrobée de magnésium. La combinaison des deux systèmes permet une optimisation de la protection de la cuve émaillée, ainsi qu’une protection lors des coupures de courant. Le dépôt protecteur de magnésium sur les zones critiques de l’émail sera maintenu dans le temps par le courant imposé de 500 mA diffusé par l’anode en titane. Un accumulateur électrique correctement dimensionné assure le maintien du courant de l’ACI durant les « heures pleines » en cas de fonctionnement en « heures creuses ». Déconseillée pour les installations non alimentées en permanence en courant électrique.



Le thermostat sert à régler la température souhaitée de l’eau, entre 50° et 65°C. il peut être soit mécanique, soit électronique dans le cas d’un appareil équipé d’une anode ACI hybride. Le bloc thermostat est également équipé d’un « coupe circuit thermique » destiné à empêcher toute surchauffe du chauffe-eau en cas de dysfonctionnement du thermostat.
Raccord isolant diélectrique : monté directement sur la sortie Eau chaude du chauffe-eau, il évite l’effet galvanique engendré par deux métaux différents, empêchant ainsi la corrosion du raccordement.

Groupe de sécurité :

il est monté obligatoirement sur l’arrivée d’eau froide du chauffe-eau et remplit 5 fonctions :
  1. Protéger le chauffe-eau à accumulation contre les excès de pression du réseau
  2. Isoler le chauffe-eau du réseau du circuit d’alimentation d’eau froide
  3. Interdire le retour d’eau chaude dans l’alimentation d’eau froide
  4. Vidanger le chauffe-eau en cas d’intervention sur le chauffe-eau
  5. Assurer en permanence l’évacuation du surplus d’eau générée par la dilation due à l’élévation de température de l’eau à l’intérieur du chauffe-eau, afin de ne pas accroître la pression dans le réseau d’eau chaude, évitant ainsi d’éventuelles fuites.

Le groupe de sécurité doit être contrôlé et la vidange actionnée au minimum une fois par mois afin d’éliminer les éventuels dépôts de calcaire et/ou d’impuretés.
Solution : adoucisseur BWT. Celui-ci doit être réglé de telle sorte que la dureté de l’eau soit inférieure à 15°f.

Choix de la capacité, dimensionnement du chauffe-eau

La solution la plus simple, sous réserve que vous soyez satisfait de la quantité d’eau chaude disponible dans votre logement, est le remplacement du chauffe-eau « à l’identique », y compris son trépied s’il en était muni. Vérifier la capacité de votre chauffe-eau sur sa plaque signalétique). Les prix « fourniture et pose » mentionnés sur notre site concerne uniquement un remplacement à l’identique de votre chauffe-eau.

Attention : les problèmes d’attente au robinet viennent de la distance entre le chauffe-eau et le robinet, et pas de la dimension du chauffe-eau cela génère une surconsommation d'eau  (voir une solution avec chauffe-eau petites capacités installés dans les lieux éloignés)

 

Si vous n’êtes pas satisfait de la capacité de votre ancien chauffe-eau, voici quelques règles simples de dimensionnement :

-          Pour un usage courant confortable, hors baignoires « balnéo » et séances trop prolongées sous la douche, prévoir un minimum de 50 à 60 L d’eau chaude à 55°C par jour et par personne.


-          Vérifier l’espace suffisant en hauteur et largeur pour le montage d’un chauffe-eau de capacité supérieure (voir caractéristiques techniques et dimensionnelles), et vérifier l’accessibilité pour introduire le chauffe-eau dans son emplacement. Le cas échéant, un supplément de pose pourra vous être demandé par notre partenaire installateur, si les modifications à effectuer lui paraissent importantes.-           

-          Pour accélérer l’arrivée de l’Eau Chaude Sanitaire à votre évier, par exemple, vous pouvez utiliser un chauffe-eau de petite capacité (10, 15 ou 30L),  et ainsi décharger votre chauffe-eau principal. Passez-nous une deuxième commande !

-          Pensez également au chauffe-eau extra-plat, pour regagner de l’espace dans votre logement.



Modèles et positions du chauffe-eau

-          Chauffe-eau Vertical Mural 

S’assurer que le mur est suffisamment solide pour supporter le poids du chauffe-eau électrique et de son contenu en eau. Le cas échéant, prévoir le remplacement du trépied de montage.

-          Chauffe-eau Horizontal Mural 

Le chauffe-eau électrique est fixé au mur, en position horizontal. L’arrivée Eau froide et le départ Eau chaude doivent être adaptés à ce positionnement qui convient dans le cas d’un emplacement mural réduit et permet de dégager ainsi de l’espace pour des placards standard. Vérifier la solidité du mur et les possibilités d’accrochage avec les accessoires fournis en option par le constructeur.

-          Chauffe-eau Vertical sur Socle 

Le chauffe-eau électrique est directement posé au sol et n’est pas fixé. S’assurer de la résistance du sol exprimée en kg/m².

-          Chauffe-eau Petite Capacité 

Ces petits chauffe-eau permettent d’alimenter un point d’eau éloigné du chauffe-eau principal.

-          Vertical ou Horizontal rectangulaire, ou chauffe-eau plat 

Ces chauffe-eau rectangulaires permettent de n’occuper qu’une profondeur réduite de 29 cm et sont disponibles en 3 versions, 40, 65 et 80L. Leur faible encombrement permet la pose dans des locaux de petite dimension, et peuvent être montés indifféremment en position verticale ou horizontale. Dotés d’un affichage du nombre de douches disponibles, une fonction « turbo » pour préparation d’une douche en moins de 30 minutes est également disponible.

Choix de la gamme en fonction de la dureté de l'eau

  • Si votre eau contient peu ou pas de calcaire, une gamme équipée d'une résistance blindée. (TH<15°f)

    • La résistance blindée est plongée dans l'eau et risque donc de s'entartrer plus rapidement. A utiliser dans le cas d'une eau peu calcaire
  • Si votre eau contient du calcaire, une gamme équipée d'une résistance stéatite et une anode au magnésium (15°f >Th < 30°f)
    • La résistance stéatite est protégée par un fourreau et elle s'entartrera moins rapidement. A utiliser dans le cas d'une eau calcaire
    • Le magnésium de l'anode va protéger la cuve en migrant vers les microfissures. Cette anode sera à remplacer dans le temps
  • Si votre eau contient beaucoup de calcaire,une gamme équipée d'une résistance stéatite et une anode composée de titane et alimentée en électricité. ACI (Th > 30°f)
    • La résistance stéatite est protégée par un fourreau et elle s'entartrera moins rapidement. A utiliser dans le cas d'une eau calcaire
    • ACI, l'anode protège la cuve en empêchant les particules corrosives de se combiner avec le métal de la cuve mais peut s'user
    • ACI hybride, l'anode protège la cuve en empêchant les particules corrosives de se combiner avec le métal de la cuve, résiste mieux aux eaux agressives.

Performances du chauffe-eau

La performance du chauffe-eau dépend de la qualité de son isolation, et surtout de la qualité de sa stratification. En l’absence de turbulences à l’intérieur de la cuve, l’eau chaude s’accumule vers le haut, et n’est séparée de l’eau froide que par une fine lamelle d’eau. C’est la stratification. En cas de turbulences, cette stratification disparait, l’eau froide se mélange avec l’eau chaude, et l’eau soutirée devient tiède. Pour supprimer ces turbulences, un brise-jet est monté sur l’arrivée d’eau froide. Le brise-jet réduit le débit d’arrivée d’eau par une orientation vers le bas, et une diminution de la vitesse du débit d’eau.

Cette performance se mesure par le volume d’eau disponible en continu à 40°C (température max. d’un bain ou d’une douche) pour un stockage à 55°C par une température d’ambiance de 20°C. Cette valeur est communément appelée V40.



Comment vidanger son chauffe-eau

Ou comment diminuer le temps d’intervention, et se libérer plus rapidement.


Votre présence à proximité du chauffe-eau est indispensable durant cette opération

-          Déconnexion électrique via le disjoncteur de sécurité

-          Coupure de l’alimentation en eau froide du chauffe-eau

-          Ouverture du robinet de vidange sur le groupe de sécurité, en vérifiant que l’eau s’écoule correctement dans le tuyau de vidange

-          Ouvrir au moins un robinet d’eau chaude pour relâcher la pression

Si la vidange ne s’effectue pas correctement, refermer le robinet de vidange et attendre notre partenaire installateur.